LES NEBULEUSES

« la Terre nous rappelle qui gouverne ! »

A travers la série de peintures sur les Nébuleuses,  j’ai découvert de nombreuses interprétations personnelles, par exemple:

  • Tourbillon d’amour de la nébuleuse en spiraleOLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • Grandeur et solitude
  • l’oeil de chat
  • Nuit étoilée,  nid d’anges
  • Petit Tom de feu
  • la rosette
  • le sablier
  • l’esquimau
  • poisson migrateur de la nébuleuse du crabe

Mais celle qui m’a le plus impressionnée, c’est l’interprétation personnelle que j’ai faite, au fur et à mesure de sa réalisation, d’une nébuleuse : la nébuleuse du Cygne à 5500 années-lumières, décrite comme « un bouillonnant océan d’hydrogène avec de petites quantités d’oxygène, de soufre et  autres éléments » et que j’ai nommée : « la Terre nous rappelle qui gouverne » :

la Terre nous rappelle qui gouverne

Pour moi, deux sujets apparaissaient de part et d’autre d’une diagonale traversant le tableau du haut droit au bas gauche.

En bas du tableau : représentation de notre Terre se révoltant, crachant feu, cendres, et ombres d’humains fuyant…

Dans le haut du tableau : intervention divine :

à gauche deux visages représentant la vierge et son Fils, détournant la tête du drame qui se passe en dessous d’eux.

Et puis, au-dessus, comme une tête avec des signes que j’interprète en partie avec du cramoisi.

Mais ces signes m’interpellent, j’ai l’impression qu’il s’agit de lettres mais je ne les distincte pas entièrement.

Je demande à ma petite fille qui étudie l’arabe, si elle comprend quelque chose.

Deux d’entre elles pouvaient être complétées par ses soins mais trop indistinctes pour définir un mot.

A l’occasion d’une sortie, j’assiste à un office religieux et je repars avec un exemplaire d’une toute nouvelle revue d’un Diocèse voisin.

Un soir, je la parcours.

Et surprise : je découvre un tableau sur le « baptême de Jésus » et dans le bas de la page j’aperçois mes lettres mais là bien visibles.

En fait il s’agit d’un symbole trinitaire :

« Dieu est non-représentable (le triangle équilatéral avec ses côtés et ses trois angles égaux veut évoquer l’unité de nature et la trinité des personnes).

Son nom est imprononçable, ce qu’évoque le tétragramme hébreu (YHWH)  inscrit dans le triangle ».

Après cette découverte, j’ai ajouté le blanc pour compléter mes lettres suggérées par le « cramoisi » et cela correspondait exactement. J’étais stupéfaite mais heureuse.

Au-delà de la composition du tableau ci-dessus explicitée, ce dont il faut retenir, peut-être …  découvrir, c’est le message de cette interprétation : est-ce l’engloutissement de notre Terre ?, est-ce le devenir de ce troisième millénaire ? est-ce un message ?

A vous de l’interpréter.

La deuxième grande surprise eut lieu avec le second tableau : « Grandeur et solitude ».

364 solitude et grandeur

Au fur et à mesure de ma découverte traduite en peinture, je me suis trouvée devant un monstre puis d’un cerbère protégeant l’entrée de la grotte ! J’étais en Enfer cette fois ! Je me suis interrogée, puis j’ai laissé la toile quelque temps. Au retour, mes sensations calmées, je me suis remise à peindre..

j’ai toujours un a priori sur le personnage que je vois dans une sorte de fauteuil en pierre, mais je suis toutefois satisfaite d’avoir fini ce tableau.

Comme quoi, les nébuleuses peuvent vous réserver des surprises …

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.